Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 18 : Volturi's party

~¢нαριтяє 18 : νσℓтυяι'ѕ ραяту~

Song : Get the party started – Pink

POV Bella

Je me contentai de sourire timidement alors qu’Edward et sa famille faisaient des signes de la main aux personnes que nous croisions. Je ne me sentais vraiment pas à ma place. Je n’étais pas à ma place.

La maison des Volturis était immense… incroyable… Je n’avais jamais vu un truc aussi énorme de toute ma vie. La maison de mes parents à Forks devait être vingt fois plus petite. Le jardin était absolument magnifique… entre les plantes, les arbres, la piscine, les éclairages… C’était le jardin d’Eden. Je n’imaginais même pas à quoi il devait ressembler sans toute cette foule éméchée. Mais malgré toute cette beauté, l’odeur de l’argent et le manque de simplicité envahissaient l’atmosphère. C’était ça qui me m’était mal à l’aise. Je n’étais qu’une petite étudiante fauchée au milieu de gens riches. Il n’y avait vraiment que ça… j’aurai même juré voir Christian Audigier.

Comme si Edward avait senti mon malaise, il serra très fort ma main dans la sienne. Ce seul contact me permit de me décontracter un tant soit peu.

- Aro et Jane sont là-bas ! Nous dit Carlisle en les désignant du doigt. Allons les saluer.

Pendant que nous nous avancions vers le couple, je pris le temps de les observer. Lui était plutôt maigre et grisonnant. Son nez était imposant aussi bien qu’on ne voyait que ça. Physiquement, cet homme n’avait rien pour lui. Quand à elle… si je devais la décrire… je dirai tout simplement sosie de Shauna Sand. En conclusion, il s’agissait d’un couple très mal assorti et il était facile de deviner les motivations de l’un comme de l’autre. Je faisais preuve de méchanceté mais c’était tellement… trop !

- Carlisle mon ami ! S’exclama Aro Volturi en ouvrant les bras.

Les deux hommes se saluèrent chaleureusement puis Aro posa son regard sur moi. Je ne l’avais pas remarqué tout de suite portant plutôt mon attention sur sa femme qui dévorait Edward des yeux.

- Qui est cette jeune beauté Carlisle ?

- Aro, je te présente Bella l’amie d’Edward.

Il s’avança vers moi, attrapa ma main et la baisa.

- Enchanté de faire votre connaissance jolie Bella.

- Moi de même. Répondis-je poliment.

Il me regarda ensuite avec insistance et je trouvais cela très déplaisant.

- On ne sait pas déjà vu quelque part ? Me questionna-t-il en me fixant toujours.

Un sentiment de panique me submergea. Se pouvait-il qu’il soit déjà venu au club de striptease ?

- Vous devez confondre Aro. Intervint alors Edward qui avait du parvenir à la même conclusion que moi.

Aro arrêta de porter son attention sur moi à mon soulagement et se mit à parler déco avec Esmée. Par contre sa femme n’avait toujours pas décroché son regard d’Edward et ça commençait à m’agacer.

- Dis donc toi !? Dis-je discrètement à l’attention d’Edward. T’aurais pas eu une aventure avec Madame Volturi des fois ?

- Heu…

- J’y crois pas ! M’exclamai-je.

- C’était avant de te connaître bébé. Se défendit-il.

- Je n’aime pas la façon dont elle te regarde.

- Tu es jalouse ? Me demanda-t-il amusé.

- Non…

Il déposa un baiser sur ma joue et susurra un « je t’aime » à mon oreille avant de disparaitre pour nous chercher à boire.


POV Edward

J’avais laissé Bella un instant pour nous chercher des boissons. Je m’arrêtai devant le bar et fis ma commande.

- Un Mojito et un Sex on the beach s’il vous plait ! Demandai-je au barman.

Je ne sentais pas cette soirée. Déjà parce qu’Aro avait sans aucun doute vu Bella dans le club de James, et ensuite parce que je sentais l’intérêt que Jane me portait depuis le début de la soirée. Même Bella avait remarqué ses regards aguicheurs.

Sur le coup, je n’avais pas reconnu Jane. Je ne l’avais pas vu depuis 5-6 mois, et disons que pendant ce lapse de temps, elle avait abusé du bistouri. Sa bouche était beaucoup trop pulpeuse, son nez manquait affreusement de naturel et ses seins… mon Dieu ses seins étaient beaucoup trop gros ! Elle ne devait même plus voir ses pieds. Je trouvais tous ces changements bien dommage car à la base Jane était une femme absolument ravissante.

Soudain je sentis une présence derrière moi et une main se poser sur mes fesses. Je n’avais pas besoin de me retourner pour savoir de qui il s’agissait.

- Edward ! Murmura Jane à mon oreille. J’ai très envie que tu me baises comme une bête sur mon nouveau piano.

J’attrapai les boissons que le barman me tendait et me retourna pour faire face à Jane.

- Je suis désolé Jane… Mais cela ne va pas être possible. Lui dis-je sèchement histoire que les choses soient claires.

- Quoi ?! Tu ne vas pas me faire croire que c’est sérieux avec la petite brunette ! On ne me la fait pas à moi mon chou. Tu veux sauver les apparences devant tes parents. Mais toi et moi nous savons très bien que tu n’es pas l’homme d’une seule femme. Tu aimes trop fourrer ta queue dans tous les jolis petits minous que tu croise !

- C’est une très jolie description que tu viens de faire Jane. Mais vois-tu j’aime uniquement fourrer ma queue dans la chatte de la petite brunette parce que je suis a-mou-reux. Donc je ne coucherai pas avec toi. Lui dis-je avant de m’éloigner en la laissant sans voix.

Je pense que je ne pouvais pas être plus clair avec elle, et j’espérai sincèrement qu’elle avait compris. Une vraie salope !

Je retournai rejoindre Bella qui était en pleine discussion avec ma sœur et Jasper. Elle m’accueillit avec un grand sourire alors que je lui tendais son Mojito.


POV Bella

Je plongeai mes lèvres dans le verre de Mojito et bu quelques gorgés appréciant le goût prononcé de la menthe. Pour l’instant, cette soirée se déroulait moins mal que ce à quoi je m’attendais… mis à part le fait qu’Aro avait failli me reconnaitre et que sa femme faisait les yeux doux à Edward.

Nous étions entrain de discuter d’un sujet quelconque lorsque la phrase qu’Aro prononça glaça le sang qui coulait dans mes veines.

- James ! Viens là que je présente mon ami Carlisle et sa femme Esmée.

Ni moi, ni Edward ne savions s’il s’agissait bien de « notre » James lorsque nous nous étions regardés. Mais Jasper ne tarda pas à confirmer notre crainte.

- Bella c’est pas ton ancien patron ? Demanda-t-il tout bas.

J’étais paralysée par la peur. J’avais l’impression d’étouffer. Il fallait que je parte d’ici. Edward le compris.

- Bon… heu… Dit-il limite paniqué. On va y aller nous !

Mais au même moment Aro s’était approché de nous pour nous présenter James.

- Les enfants ! Laissez-moi vous présenter James ! Mon beau-frère.

Je me retournai lentement tout comme Edward, et nous fîmes finalement face à mon pire cauchemar. Le sourire machiavélique de ce dernier s’élargit lorsqu’il nous vit.

Des frissons d’effrois me parcoururent. J’étais terrifiée.

- James tient un club de striptease les garçons ! Continua Aro à l’attention d’Edward et Jasper. Vous devriez y faire un tour. Il y a des véritables beautés là-bas.

C’en était trop pour moi. Je devais partir d’ici et partir maintenant.

Jane appela soudain son mari et son frère. Aro s’excusa et parti rejoindre sa femme. James quant à lui nous regarda avec insistance avant de lâcher un « à très bientôt » en s’éloignant à son tour.

D’un côté, j’étais rassurée qu’il sorte de mon champ de vision, qu’il se tienne à distance de moi. Mais de l’autre côté, son « à très bientôt » m’avait fait froid dans le dos. Je savais très bien ce que cela voulait dire. Il n’avait pas oublié sa vengeance.


POV Edward

Nom de jeune fille : Jane Gigandet. Comment n’avais-je pas pensé à faire le rapprochement ? J’avais le mauvais pressentiment que ce lien allait encore plus nous foutre dans la merde.

Je saisis la main de Bella et sans dire au revoir à Alice et Jasper, je la tirai vers la sortie en pressant le bas. Il fallait que l’on se barre d’ici sans plus attendre.

J’aidai Bella à prendre place dans la Volvo et m’installa au volant. Je tournai aussitôt la clé et accéléra d’un coup faisant crisser les pneus.

- J’ai peur Edward. M’avoua Bella.

- Je sais bébé mais ça va aller. Je te jure que ça va aller.

Je ne savais pas comment ça pouvait aller. Jusqu’à présent j’avais prévu de demander de l’aide à Aro si James se faisait trop menaçant… mais je pouvais oublier cette option.

Une fois arrivés devant la maison, mon portable se mit à vibrer. Je l’attrapai dans ma poche en sortant de la voiture. C’était un texto… Un texto de Jane :

Chez les Gigandet on n’aime pas être pris pour des cons. Que ce soit James ou moi… on frappe toujours là où ça fait mal. Attendez-vous toi et ta pute à avoir de nos nouvelles au moment où vous vous y attendrez le moins.

Je remettais le téléphone dans ma poche sans rien dire à Bella. Je ne voulais pas l’effrayer plus qu’elle ne l’était déjà.

Au moins, il ne tenterait rien ce soir… et ni aussi longtemps qu’on était chez mes parents. Je devais être sur mes gardes à partir de lundi… quand nous seront de retour sur le campus.



10/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres