Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 20 : The beginning

~¢нαριтяє 20 : тнє вєgιηηιηg~

Song : Transylvanian Concubine – Rasputina

POV Bella

Nous étions rentrés le dimanche soir de chez les parents d’Edward. Ce dernier avait été clair avec moi : il n’allait pas me quitter d’une semelle… du moins autant que cela était possible. Il ne voulait même plus que je dorme dans ma chambre universitaire. Nous avions donc fait le choix de vivre un certain temps, du moins jusqu’à ce que cette histoire se tasse, dans son ancienne garçonnière. J’en avais informé Angela, et ce fut à ce moment là que les premières conséquences se firent ressentir.

Flashback

- Dis-le franchement si tu ne veux plus qu’on partage la même chambre Bella ! Fit sèchement Angela.

- C’est pas ça Angie. Je… je peux pas t’expliquer ce qui se passe mais…

- Ah ouais tu peux pas ? Alors moi je vais t’expliquer ce qui se passe ! Depuis que tu es avec Edward tu as changé ! Tu n’as plus le temps pour tes amis ! Jacob avait raison… On n’est plus assez bien pour toi !

Fin du flashback

J’en avais pleuré toute la nuit. Je veux dire, Angela était la première personne à qui j’avais parlé en arrivant sur le campus, elle était l’une de mes meilleures amies. C’était tellement dur de ne pas pouvoir lui dire la vérité. Mais je ne voulais pas la mêler à ça.

~*~

Le lundi matin, Edward m’avait accompagné jusqu’à la salle où avait lieu mon cours de dessin, que je partageai avec Alice. Bizarrement, j’avais l’impression d’être épiée. Je devenais vraiment parano avec toute cette histoire.

Edward me laissa à contre cœur avec Alice mais il savait qu’il ne pouvait rien m’arriver durant les cours.

- Je suis scotchée ! S’exclama Alice. La métamorphose de mon frère m’étonne un peu plus de jour en jour. C’est ou il a vraiment du mal à te laisser ne serait-ce qu’une minute ?

Si elle savait.

- Je… je ne fais pas vraiment attention à… ça.

- L’amour te rend aveugle ! Déclara-t-elle alors.

Soudain, j’aperçu de loin Rosalie qui courait vers nous. Plus elle s’approchait, plus je me disais que l’expression de son visage ne présageait rien de bon. Lorsque son regard se posa sur moi, je savais que j’étais concernée.

- Bella. Dit-il à bout de souffle. La presse est au courant. Je suis désolée.

Elle me tendit un magazine.

Une photo de moi dans le club de James faisait la couverture : « Edward Cullen se tape une stripteaseuse ».

- Tous les magazines peoples ont le même type de couverture… Rajouta Rosalie. Et… il y a d’autres photos à l’intérieur…

- C’est dégueulassa ! S’indigna Alice. La personne qui a vendu ces photos à la presse est vraiment cruelle.


POV Edward

Je n’aimai pas être loin de Bella… surtout pas en sachant que James et Jane avaient une dent contre nous.

J’attendais devant la salle où avait lieu mon premier cours de la journée, lorsque mon téléphone se mit à vibrer dans ma poche notifiant l’arrivée d’un nouveau message. Je sortais l’appareil de ma poche et le déverrouillai. Mon visage avait sans aucun doute changé de couleur à la vision du nom de Jane sur l’écran. Je fermai les yeux une fraction de seconde avant de lire le texto.

La vengeance par la violence physique n’est pas celle qui fait le plus mal… Ce n’est qu’un début…

Je relisais le message de Jane à plusieurs reprises essayant de comprendre ce qu’elle voulait dire par là.

Soudain, Rachel Gatina, un de mes anciennes conquêtes, passa à côté de moi et me lança d’une voix suave :

- Hum… Eddy… Il fallait me dire que tu aimais les stripteases… Je t’en aurai fait avec plaisir !

Là-dessus, elle s’éloigna non sans me gratifier d’un sourire aguicheur et d’un clin d’œil.

Je restai figé. Je commençai à craindre que l’ancienne activité de Bella ait été dévoilée au grand public. J’espérai que cela ne soit pas le cas mais Emmett et jasper vinrent malheureusement confirmer mes craintes. Des photos de Bella dansant quasi-nue dans le club de James faisaient la une des journaux à scandales. La presse s’en était donné à cœur joie dans les titres : « Edward Cullen s’est amouraché d’une stripteaseuse : sexe ou amour véritable ? » ou encore « Edward Cullen, le chaud lapin s’envoi une stripteaseuse ».

Putain ! Bella allait être complètement dévastée après ça. Elle avait toujours tout fait pour que le moins de monde possible soit au courant.

Mon portable vibra pour la seconde fois. Un message d’Alice.

Bella est partie. Elle a vu les photos. Retrouve-la !

Sans donner d’explications à Jasper et Emmett, bien que je pense qu’ils comprennent ma réaction, je courais vers la sortie et pris la direction du parking. Il n’y avait qu’un seul endroit où elle avait pu aller : la garçonnière. Je roulais un peu plus vite qu’autorisé mais les minutes qui me séparaient de Bella me semblaient interminables.

Une fois arrivé dans le hall de l’immeuble, je constatai avec désarroi que l’ascenseur était en panne. Je montai donc les huit étages à pieds, et ce fut essoufflé que je pénétrai dans le studio. Deux sentiments m’envahirent alors. Le soulagement et la rage. Le soulagement parce que Bella était bien là. La rage car de la voir comme ça, me donnait envie de tout casser autour de moi. En position fœtale, son corps entier était pris de tremblements incontrôlés. Je m’approchai aussitôt, et m’allongea derrière elle et la serra contre moi.

- Ca va aller bébé, ça va aller…

- Tu m’avais promis Edward. Sanglota-t-elle. Tu m’avais promis qu’il n’arriverait rien.

- Je sais bébé… je suis dés…

- Non tu ne sais rien. Me coupa-t-elle. Ils ne veulent plus me voir.


POV Bella

J’avais sitôt compris que la vengeance de James avait commencé. Il voulait me faire mal ? Il avait tapé en plein dans le mille en fournissant ces photos à la presse. James interdisait formellement aux clients de prendre des photos. Si quiconque dérogeait à la règle, le staff intervenait sur le champ. Sortir du club avec des clichés était impossible. Seul James s’autorisait le droit de photographier « ses filles », comme il aimait nous surnommer, pour ses albums personnels. Je ne devais donc pas être étonnée qu’il s’en serve. Il savait que je détestai ce job de stripteaseuse, que j’avais honte. Je ne voulais pas que ça se sache. Je ne voulais pas que mes parents le sachent, ils ne comprendraient pas. Je savais également que cela mettrait en danger ma future carrière professionnelle. Qui voudrait d’une avocate ex-stripteaseuse ?

Je comprenais mieux pourquoi je sentais tous les regards sur moi… en particulier ceux des gars. Cette fois-ci, j’étais foutue. Mes parents devaient sûrement être au courant à l’heure qu’il était.

Je laissai tomber le magazine que m’avait tendu Rosalie quelques secondes plus tôt, et m’enfuis en courant.

~*~

Sans même réfléchir, le premier endroit qui m’était venue à l’esprit était la garçonnière d’Edward. J’avais besoin d’être loin du campus. J’avais besoin d’être seule. Il fallait que j’appelle mes parents. Je sortais mon téléphone de mon sac et composai le numéro de la maison.

- Allo ? Répondit ma mère après la deuxième sonnerie.

- Maman c’est Bella.

- Bon sang Bella ! Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Toute la ville ne parle plus que de ces photos. Dis-moi qu’il s’agit de photomontages ? Dis-moi qu’il s’agit d’un mauvais coup de pub pour ce Cullen ?

- Maman, je… hésitai-je. C’est la vérité. J’ai été stripteaseuse.

Seul des sanglots étouffés parvenaient à mes oreilles avant d’entendre la voix grave de mon père.

- Tu nous fais honte Bella ! Ne reviens jamais ! Tu n’es plus notre fille. Dit-il avant de raccrocher.

Je laissai tomber le téléphone au sol et me recroquevillais sur le lit. Je ne pouvais plus respirer, mes joues étaient mouillées par mes larmes, et je ne contrôlai plus les tremblements de mon corps.

Quelques minutes plus tard, Edward arriva.


POV Edward

Je ne savais pas de qui elle parlait, mais je voulais d’abord qu’elle se calme avant que l’on puisse discuter. Je la pressai un peu plus contre moi et petit à petit les soubresauts de son corps se dissipèrent. Elle se dégagea de mon emprise et se tourna vers moi me laissant voir son visage meurtri par les larmes.

- Mes parents ne veulent plus me voir… jamais… Je leur fais honte.

Je la pris une nouvelle fois dans mes bras.

- Bella… si tu leur explique pourquoi tu as fais ça, ils comprendront. Là, ils sont encore sous le coup de l’émotion. Si tu veux, je peux t’accompagner à Forks pour leur expliquer. Bella. Je t’aime tellement.

Mon téléphone se mit alors à sonner. Bella leva les yeux vers moi. La même idée nous avait traversé l’esprit. Et si c’était James ? Ou Jane ? Je sortis le portable de ma poche et posai les yeux sur l’écran.

- C’est ma mère. Elle… elle doit m’appeler à propos de tout ça. Je vais juste la rassurer ok ?

- Ok.

Je me levai du lit et me postai devant la fenêtre.

- Allo ?

- Edward ! Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Est-ce encore un de ces vulgaires photomontages ?

- Non c’est… Maman, Bella était stripteaseuse.

- Alors quoi ? Elle ne l’est plus ? Est-ce que… Est-ce que tu as payé Bella pour nous faire croire qu’elle était ta petite amie ? Est-ce que tu voulais calmer la presse au sujet de ta réputation ?

- Non ! Bien sûr que non Maman ! Bella est vraiment ma petite amie. Je ne l’ai pas payé !

- C’est la vérité ? Tu me le jure ?

- Oui !

- Alors tant mieux… car j’aime vraiment beaucoup cette fille tu sais ! Mais pourquoi était-elle stripteaseuse ?

La porte claqua. Je me retournai. Bella n’était plus là.

- Je t’expliquerai plus tard. Il faut que je te laisse. Dis-je rapidement avant de raccrocher.

Merde !



10/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres