Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 22 : Sombrer

~¢нαριтяє 22 : sσмвяєя~

Song : Kissing You – Des’ree

POV Bella

Lorsque Leah ouvrit la porte, je fondis en larmes. Mon amie me prit alors dans ses bras caressant mes cheveux pour m’apaiser. Elle n’avait besoin de rien dire pour le moment, sa présence à mes côtés me suffisait.

Elle me fit ensuite entrer dans son appartement appela Seth lui demandant de lui ramener une serviette. J’étais trempée. A peine étais-je sortie du bus qu’il s’était mis à pleuvoir comme une vache qui pisse. J’avais pris pas mal de temps à trouver le domicile de Leah ne connaissant pas vraiment la ville. J’étais donc restée un bon moment dehors sous la pluie.

Mon corps entier tremblait. J’étais dans un piteux état ? Je pouvais déceler l’inquiétude et la panique dans le regard de Leah ainsi que dans celui de Seth qui venait de rentrer dans le séjour.

- Bon sang ! S’exclama ce dernier. Bella mais qu’est-ce qui s’est passé ?

Leah entreprit de me sécher pour me réchauffer mais je continuai à trembler.

- Seth, fais couler un bain bien chaud. Ordonna cette dernière à son compagnon. Il faut que tu te réchauffe Bella.

- Leah, je…

On parlera plus tard. Allez viens avec moi dans la salle de bain.

~*~

Après avoir pris un bain chaud et avoir enfilé des vêtements secs que m’avait prêtés Leah, j’allais rejoindre cette dernière dans le salon. Je m’installai sur le canapé et elle vint s’asseoir à côté de moi me tendant une tasse fumante de thé pomme-cannelle –mon préféré.

- J’ai vu les photos dans la presse Bella. M’avoua-t-elle.

Je retenais mes larmes mordant ma lèvre inférieure comme si ça allait m’aider à les retenir.

- Je ne te juge pas. Je ne te jugerai jamais… Mais j’aimerai savoir si cet Edward Cullen y est pour quelques choses ? Est-ce qu’il t’a forcé ?

- Mon Dieu non ! M’exclamai-je. Edward… il… Je l’aime passionnément.

Je racontai alors tout à mon amie : comment j’étais devenue stripteaseuse, ma rencontre avec Edward, la manière dont il avait changé, les menaces de James et de Jane, les photos… Plus j’avançai dans mon récit, plus ses yeux s’écarquillaient de stupeur.

- Je ne comprends pas Bella… Edward semble être raide dingue de toi. Alors pourquoi tu es partie ? Sans lui dire où tu allais… Tu ne devrais au moins l’appeler…

- Je… je ne peux pas… il vaut mieux que je sorte de sa vie. Je ne lui ai ramené que des ennuis.

- Arrête ça Bells ! Même sans toi il se serait sûrement attiré des ennuis ! Imagine que l’ami de son père découvre un jour qu’il s’est tapé sa femme ! Je pense plutôt que c’est une chance pour lui de t’avoir rencontré… En plus tu l’aimes ! Alors pourquoi tu t’acharnes à vouloir vous faire souffrir tous les deux ?!

- Leah je…

- Non… écoute-moi Bella… Je te pose mon portable sur la table basse… Quand tu seras prête tu l’appelleras… Ne serait-ce que pour le rassurer.

Là-dessus, elle se leva et me souhaita une bonne nuit. Je m’allongeai alors sur le canapé, que Seth avait dépliait en lit, et m’enroulai dans la couverture. Je ne savais pas quoi faire.


POV Edward

J’avais l’impression que quelqu’un m’appelait… mais la voix me semblait si éloignée. J’ouvrai doucement les yeux. Deux personnes étaient penchées au-dessus de moi. J’avais du mal à les distinguer, je voyais flou.

- Edward, Edward… ça va mec ?

Je reconnus la voix de Jasper puis je me sentis décoller du sol. Quelqu’un venait de m’aider à me lever.

- Viens m’aider Jazz !

Emmett.

Mes deux amis passèrent mes bras sur leurs épaules puis m’amenèrent jusqu’à la voiture d’Emmett, où ils m’installèrent sur la banquette arrière.

- Bordel Edward ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Me demanda Jasper. Comment tu t’es retrouvé inconscient dans les sacs poubelles ? On était à deux doigts de défoncer la porte du Hotshow pour te filer un coup de mains quand on t’a trouvé là.

Honnêtement, je ne me souvenais pas comment j’avais atterri là. Je souvenais juste avoir vu James.

Flashback

Brandissant ma batte de baseball, j’avais assommé le videur sans qu’il ne puisse réagir puis j’étais rentré dans le club. Instinctivement, je m’étais dirigé vers les loges où j’avais trouvé James entrain de se faire sucer par une des stripteaseuses.

- Edward ! Quel surprise de te voir ! Mais entre donc ! Dit-il tout en remontant son pantalon et en repoussant la fille qui était sorti ensuite.

Je m’approchai alors de lui mettant ma batte en évidence.

- Tu n’es qu’un sale fils de pute James !

Un rictus se dessina sur son visage.

- Edward, Edward, Edward… Tu es tellement prévisible…

Ensuite… le trou noir.

Fin du Flashback

Ca me rendait fou de ne pas savoir ce qu’il s’était passé. Est-ce que j’avais réussi à venger Bella ? Est-ce que j’avais blessé James ? Est-ce que ses sbires étaient ensuite venus me faire la peau ? Je ne semblais pas avoir reçu de coup. Alors quoi ? Que s’était-il passé ?

J’essayai de me souvenir mais rien ne me revenait.


POV Bella

J’avais plusieurs fois composé le numéro d’Edward… mais à chaque fois, j’avais raccroché avant même que la première sonnerie ne retentisse. Et à chaque fois, je fondai en larmes… puis je me calmai… puis je recommençai.

J’étais tellement mal, il me manquait tellement. Cependant, je n’avais pas la force d’entendre sa voix. Et je savais que je n’étais pas bonne pour lui. Il méritait mieux que moi… une personne qui ne ferait pas honte à sa mère, qui ne lui ferait pas honte à lui.

C’est comme si, mon destin était tracé et que ma vie serait semée d’embuches. La difficulté faisait partie intégrante de moi. Je ne pouvais pas dire que mon existence n’était qu’un désastre. J’avais vécu une enfance et une adolescence plutôt heureuse… du moins, je ne m’étais jamais plainte. Mes parents avaient toujours été justes avec moi. Mais en y réfléchissant, j’avais déjà vécu beaucoup d’épreuves et je retirai de chacune d’elle un enseignement. Dans ma septième année, ma mère avait perdu un bébé. Mes parents avaient failli divorcer car même si ni l’un, ni l’autre ne pouvait se reprocher quelque chose, cela avait fragilisé leur couple. Ma mère avait sombré dans une longue dépression et il avait alors fallu que je tienne la maison à sa place. J’avais grandi trop vite. Puis le temps avait pansé les blessures… En terminale, je m’étais rendue compte qu’il fallait que je travaille plus que les autres. Je devais être la meilleure pour obtenir la bourse qui m’avait ensuite permise d’intégrer l’université. Une chose en entrainant une autre, j’avais vite constaté que ma bourse n’était pas suffisante.

Comme si j’étais maudite, à chaque fois que le bonheur pointait le bout de son nez… une mauvaise chose arrivait. C’était pour cela que je devais rester seule… loin d’Edward même si je l’aimai plus que ma propre vie.

Je souffrais et je savais qu’il souffrait. Mais je savais qu’il m’oublierait un jour ou l’autre… et ça serait mieux pour lui. La douleur s’estomperait petit à petit.

Quant à moi ? Eh bien, j’avais la conviction que je l’aimerai toute ma vie.


POV Edward

En arrivant dans notre chambre, Emmett m’avait quasiment jeté sous la douche habillé. Selon ses dires, mon odeur était une véritable infection… en même temps, j’avais fini dans un tas de déchets.

Evidemment c’était le dernier de mes soucis. J’avais un gros trou de mémoire et je n’avais toujours aucune trace de Bella. Ca me faisait atrocement souffrir. J’avais l’impression qu’on m’avait arraché une partie de moi-même, que je n’avais plus assez d’air pour respirer.

Je me sentais impuissant. J’avais promis que je la protégerai, que je serai toujours là pour elle. J’avais échoué. J’aurai du la rattraper… Si seulement je n’avais pas répondu à ma mère.

Je me sentais vide… Où était-elle bon sang ? J’avais tellement besoin d’elle. Tellement besoin qu’elle me revienne.

~*~

J’avais eu un sommeil agité selon Emmett et Jasper. J’avais hurlé le prénom de Bella plusieurs fois durant la nuit. Mes amis commençaient sérieusement à se faire du souci pour moi. Du moins, plus qu’ils ne s’en faisaient déjà. Cela faisait plus de 24 heures que j’étais sans nouvelle, et plus le temps passé plus je souffrais.

Je m’apprêtai à sortir de la chambre pour continuer mes recherches lorsque mon portable se mit à sonner. Je m’empressai de répondre au numéro que je ne connaissais pas.

- Allo ?


Je sais… c’est court… mais que voulez-vous, depuis que j’ai repris le boulot mon cerveau fonctionne un peu plus mal ! J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop !

Sinon, je voulais m’excuser pour le retard. Entre le mariage de la cousine à mon chéri, la foire européenne, les squattages chez ma meilleure amie… ben j’ai pas vraiment eu le temps d’écrire… et en plus, j’ai promis à mon chéri de passer moins de temps à écrire car selon lui « j’abuse ». Mais bien sûr, je ne vais pas abandonner pour autant… j’aime trop ça !

Voili, voilou…

Encore merci pour votre soutien et votre fidélité !

Bisous !



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres