Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 24 : Pris au piège

~¢нαριтяє 24 : ρяιs αu ριєgє~

Song : Tremble for my beloved – Collective Soul

POV Bella

Nous n’avions pas fait grand-chose de notre journée. Nous voulions simplement profiter l’un de l’autre… rester enfermés dans notre bulle, rejetant toute information extérieure. Si c’était possible, j’aurai aimé rester toute ma vie allongée sur ce canapé, étroitement serrée contre lui, mes doigts entrelacés avec les siens, mes yeux plongés dans les siens. Je me délectai de cette quiétude qui je savais n’allait pas durer.

- A quoi tu penses ? Me demanda soudain Edward.

- J’étais entrain de me dire que je pourrai rester comme ça toute ma vie… mais je sais que ce n’est que le calme avant la tempête.

Il déposa un baiser sur mon front.

- L’essentiel c’est qu’on soit ensemble Bella. On se battra ensemble et on vaincra ensemble. Notre amour est plus fort que tout. Plus fort que n’importe quel James, que n’importe quelle Jane.

Là-dessus, il pressa ses lèvres contre les miennes, les caressant avec douceur. Nous étions sur le point d’approfondir le baiser, lorsque la porte de l’appartement s’ouvrit brusquement. Nous nous redressions alors vivement pour faire face à une Leah dont le visage était déformé par la colère et le dégoût.

- Toi ! Dit-elle en pointant son index sur Edward. Sors de chez moi tout de suite !

- Mais enfin Leah ? Qu’est-ce qui te prend ? Lui demandai-je surprise.

- Regarde ça ! Répondit-elle en me tendant un magazine.

Je me levai alors du canapé et attrapai le magazine. Je posai les yeux sur la couverture et mes yeux s’écarquillèrent. On y voyait une photo d’Edward, allongé torse nu, les yeux fermés et la bouche ouverte, alors que deux de mes anciennes « collègues » le caressaient. Juste en dessous de l’image était inscrit : « Pris en flagrant délit il y a 2 jours. Edward Cullen prend goût aux stripteaseuses ».

Edward venait de se placer à côté de moi et tout comme moi, ses yeux s’ouvrirent en grand.

- Putain ! Les enfoirés !

- C’est toi l’enfoiré ! S’énerva Leah. Tu n’es qu’un gros porc !

- Calme-toi ! Ordonnai-je à mon amie en me retournant vers elle.

- Mais Bella ! Riposta-t-elle.

- C’est une mise en scène.

Si j’avais découvert ces images en l’absence d’Edward, sans savoir qu’il s’était passé quelque chose au club dont il ne se souvenait plus, j’aurai sans aucun doute eu la même réaction que Leah… voir encore pire. Mais James et Jane avaient loupé leur coup cette fois-ci. Je voyais clair dans leur jeu maintenant. Leur objectif était que l’on se déchire, qu’on se sépare et qu’on souffre. Mais Edward avait raison… Notre amour était plus fort que tout…


POV Edward

Sur le coup, lorsque Leah avait débarqué furieuse en brandissant ce satané magazine, j’avais vraiment flippé. Les images ne mentent pas et Bella aurait très bien pu croire que je me sois tapé ces deux nanas. Mais tout comme moi, elle avait compris. Elle avait fait le rapprochement.

Ce fils de pute de James m’avait drogué. Voilà pourquoi j’avais un trou noir. Il m’avait drogué pour mettre en scène toute cette merde.

« La vengeance par la violence physique n'est pas celle qui fait le plus mal... Ce n'est qu'un début... »

Bien sûr, leur but n’était pas de nous blesser physiquement mais de nous blesser avec le cœur. Ils avaient bien compris l’attachement que Bella et moi avions l’un pour l’autre, et que nous n’étions rien séparés. La vie n’aurait plus de sens.

- Quelqu’un peut m’expliquer ce que c’est que cette histoire de mise en scène ? Nous demanda Leah.

Bella commença à lui raconter jusqu’au moment où la sonnerie de mon téléphone la coupa dans son récit. J’attrapai mon mobile dans ma poche. J’avais un nouveau message. Un message de Jane… comme à chaque fois qu’elle et son frère avaient frappé.

J’espère que les photos t’ont plu ! Il y en a quelqu’une de nous deux aussi… Ca serait dommage qu’Aro tombe dessus… Tu sais ce que j’attends de toi, rendez-vous samedi à 20 heures au Palace Hôtel.

Bella et Leah m’observaient d’un air inquiet. Elles avaient raison de l’être. Le message de Jane ne disait rien qui vaille. Si Aro voyait les photos, j’étais mort.

- Edward ? Me questionna Bella.

Je lui tendais alors le portable afin qu’elle lise le message.

- Oh mon Dieu ! S’exclama-t-elle après l’avoir lu. Qu’est-ce que tu vas faire ? Qu’est-ce qu’on va faire ?

- Putain j’en sais rien !

- Tu ne vas quand même pas coucher avec Jane ?

- Non ! M’exclamai-je. Bien sûr que non !

- Alors il faut que l’on trouve une solution… avant samedi. Ca ne peut plus continuer comme ça !

- Je sais Bell-

Un téléphone se mit à vibrer. Leah fouilla alors dans son sac et en sortit son mobile.

- C’est pas le mien.

Je me souvins alors que j’avais celui de Bella dans la poche de mon jeans. Il avait du tomber lors de notre ébat étant donné qu’il ne s’y trouvait plus. Guidé par le son des vibrations, je le retrouvai rapidement sous le canapé. Je jetai rapidement un œil à l’écran, le nom de l’appelant fut vite remplacé par la notification d’un nouveau message vocal.

- Tu as un message sur ton répondeur. Annonçai-je à Bella en lui donnant son téléphone.


POV Bella

J’attrapai mon portable qu’Edward venait de me donner.

- Ca peut attendre, je l’écouterai plus tard. Décidai-je.

- C’est peut-être important Bella. De toute façon, on ne trouvera pas de solution dans les minutes qui vont suivre.

Je soupirai puis composa le numéro de mon répondeur.

« Vous avez un nouveau message. Message reçu aujourd’hui à 19h43. –Respiration- Bonsoir Isabella. Quel dommage que tu ne répondes pas. J’aurai tellement aimé entendre le son de ta voix… Trêve de bavardages inutiles… alors écoute-moi bien petite pute. Tu vas revenir travailler au club bien sagement… Tu es à moi Isabella. A moi. Je te laisse réfléchir jusqu’à samedi 20 heures… sinon… je pense que j’irai faire un petit tour à Forks… A très bientôt Isabella. »

Je laissai le portable glisser de ma main pour tomber sur le sol et m’écroulai sur le canapé tremblante.

- Bella ? S’enquit Leah.

- Bella qu’est-ce qui se passe mon cœur ?

Comme je ne répondais pas, Edward ramassa mon mobile sur le sol et écouta le message. Je le voyais passer sa main dans les cheveux puis se pincer l’arrête de nez. Lorsqu’il fini d’écouter le message de James, il posa le portable sur la table et donna un violent coup de poing sur le mur.

- Putain, putain, putain ! Le fils de pute !

- Calme-toi Edward ! S’il te plait calme-toi ! Le suppliai-je alors qu’il continuait à jurer.

Cette situation devenait complètement dingue. Je ne pensais pas une seconde que James allait être une menace pour mes parents. Et cette fois, je n’avais pas le choix. Je devais aller au club samedi soir. Il était hors de question que je mette mes parents en danger.


POV Edward

- N’y pense même pas Bella. Tu ne feras pas ça. Lui ordonnai-je après qu’elle m’ait fait part de sa décision de retourner travailler pour James.

- Je n’ai pas le choix Edward. Il s’agit de mes parents.

- Pourquoi vous ne prévenez pas la police ? Nous demanda le compagnon de Leah qui était rentré.

- Ce n’est pas une bonne idée. Ne mêlons pas la police à ça. Il faut qu’on règle le problème sans elle. Le mari à Jane n’est pas très clean… et elle réussirait sûrement à l’embobiner. Ca ne serait pas bon pour nous.

- Quelles solutions s’offrent à vous alors ? nous questionna Leah. Il faudrait leur rendre la monnaie de leur pièce.

- Je ne vois pas comment… Dit Bella d’un ton défaitiste.

Leur rendre la monnaie de leur pièce.

En voilà une bonne idée. Il faudrait juste que ceux à quoi je pensais soit possible.

- J’ai peut-être un plan… mais il faut qu’on retourne sur le campus.

- A quoi tu penses ?

- Je ne peux pas t’en parler maintenant mais fais moi confiance.

Si ça pouvait marcher, je n’aurai plus jamais à trembler pour Bella. Je n’aurai plus peur qu’il lui arrive quelque chose. Nous pourrions enfin être tranquilles. Pour ça, il suffisait de mettre Jane et James hors service.



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres