Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 25 : L'attente

~¢нαριтяє 25 : ℓ'αттєηтє~

Song : Toxic – Britney Spears

POV Bella

Je regardai incrédule le gamin boutonneux qui venait de s’asseoir en face de nous. Je ne voyais pas comment il pourrait nous aider. Je tournai alors la tête vers Edward lui lançant un regard interrogatif. Il me donna alors un sourire en retour pour me rassurer.

- Qu’est-ce que je peux faire pour toi Edward ? Demanda le gamin.

- Je vais avoir besoin de toi Yorkie… mais ça risque d’être plus dangereux que d’habitude.

- N’oublies pas que je suis un pro…

- Je suis sérieux… Je voudrais que tu suives deux personnes, que tu guette leur moindre fait et geste. Je veux savoir qui elles voient, ce qu’elles font… Je veux savoir si elles cachent des choses qui pourraient leur porter préjudice…

Je commençai à voir tout doucement où Edward venait en venir mais je n’étais vraiment pas persuadée par son idée.

- Pas de problème… Répondit le jeune homme.

- Il s’agit de James Gigandet et Jane Volturi. Ces personnes ont des liens avec la mafia Yorkie…

- Oh…

- Mon prix sera le tien…

Le fameux Yorkie resta silencieux quelques minutes, réfléchissant à la proposition d’Edward.

- Ca sera le tarif habituel… Cette mission me semble très très intéressante.

- Donc tu acceptes ?

- J’accepte.

- Il me faut le plus d’infos avant samedi 19 heures.

- Très bien.

Là-dessus, il se leva et s’apprêta à partir mais juste avant il se retourna vers nous et s’adressa à Edward.

- Au fait, tu ne m’as jamais réclamé les infos supplémentaires sur… heum…

Il me désigna alors de la tête. Je fronçai alors les sourcils en regardant mon amoureux.

- Je crois que tu as du travail qui t’attend Yorkie. Dit sèchement Edward en lui lançant un regard menaçant.

Sans plus attendre, le dénommé Yorkie sans alla. Je crois qu’Edward l’impressionnait. Ce dernier se racla la gorge.

- Bon… il ne nous reste plus qu’à attendre. Dit-il ensuite.

- Tu es conscient qu’il est fort possible que ça ne donne rien Edward ?

- Je sais oui… Mais je sais aussi que des gens comme Jane et James ont toujours des choses à cacher…

- Et tu crois vraiment que ton ami…

- Eric n’est pas mon ami… c’est ma source.

- Alors crois-tu vraiment qu’Eric va trouver quelques choses en trois jours ?

- Il est très fort Bella… Si ça marche, si on découvre des choses qui pourraient leur faire du tord… on pourra les faire chanter… et on sera tranquilles !

- Eh si ça ne marche pas ?

- J’ai envie de croire que ça va marcher… Allez viens on rentre ! Dit-il en se levant.

~*~

En rentrant, Edward était allé prendre une douche, me faisant les yeux doux avant pour je vienne l’y rejoindre. Mais comme il ne voulait pas me dire ce qu’Eric Yorkie lui avait dévoilé sur moi, je l’avais gentiment envoyé balader.

Je m’allongeai alors sur le lit pensant à tout ce qui était entrain de se passer mais ça me faisait vraiment flipper et j’avais besoin de me changer les idées. Je ne voulais pas penser à ça. J’avais envie de faire comme si tout était normal. Après tout, d’ici 3 jours je serai peut-être contrainte de redevenir la chose à James. Cette pensée me fit frissonner.

Je décidai de préparer des muffins au chocolat. Ma mère m’en préparait souvent quand je n’avais pas le moral.

~*~

J’étais entrain de mélanger la pâte lorsqu’Edward sortit de la salle de bain.

- Qu’est-ce que tu fais ? Me demanda-t-il.

- Muffins au chocolat.

- D’la balle. J’adore ça.

- Ils ne seront pas pour toi. Tu ne les mérite pas. Lui dis-je en me retournant pour lui faire face.

Je failli me consumer sur place devant le spectacle qui s’offrait à moi. Edward portait uniquement un jeans bleu délavé, déchiré au niveau des genoux et ses cheveux étaient encore humides. Dieu qu’il était sexy. Mes yeux se posèrent ensuite sur son torse nu et musclé et machinalement, je me mordis la lèvre inférieure.

- Le spectacle vaut bien un muffin. Non ?

- Non ! M’exclamai-je en lui balançant un torchon dessus.

Je me baissai puis ouvris la porte du placard à la recherche du moule à muffins que j’avais acheté il y a quelques semaines. Le temps que je le trouve et je me relève, je trouvais Edward entrain de lécher une cuillère remplit de pâte à muffins.

- Heeeeeeeeeeeeeey ! Râlai-je en essayant d’attraper la cuillère qu’il s’apprêtait à porter à sa bouche.

Mais Edward étant plus fort que moi, il me coinça rapidement entre lui et le plan de travail.

Comme j’avais réussi à dévier la trajectoire de la cuillère, un peu de pâte s’était retrouvée sur son menton. Je levai alors légèrement la tête afin de l’atteindre et le lécha jusqu’à ce qu’il ne reste plus de pâte.

- Hum… Bella… j’adore quand ta langue se balade sur moi…

- Ah oui… Elle pourrait se balader à un autre endroit que sur ton menton ! Lui dis-je d’une voix suave.

- Oh putain oui ! Grogna-t-il.

Je commençai alors à déboutonner un à un les boutons de son jeans à une vitesse excessivement lente. Une fois que j’arrivai au bout, je remontai mes mains jusqu’à son torse nu puis le repoussa.

- Malheureusement… ça ne va pas être possible.

- Quoi ? S’exclama Edward. Tu ne peux pas me faire ça… je suis déjà tout dur !

- Hum… Je comprends que cela soit embêtant. Lui dis-je en passant une main sur sa bosse. Je peux peut-être remédier à ça mais d’abord…

- D’abord quoi ? Me demanda-t-il haletant.


POV Edward

Je lui lançai un regard interrogatif. Qu’est-ce qu’elle avait encore derrière la tête ? En attendant, j’étais prêt à tout, j’avais tellement besoin d’elle.

- D’abord… Continua-t-elle. Je veux savoir ce qu’Eric Yorkie t’a dit sur moi.

Evidemment, j’aurai du me douter qu’elle ne me laisserait pas tranquille avec ça.

- Bella… Vraiment il ne m’a rien appris d’important… tout ce que je dois savoir sur toi, je l’ai découvert tout seul…

Je penchai ma tête de façon à enfuir mon visage dans son cou. J’y déposai un sillon de baisers tout en lui mordant la peau de temps à autre.

- Edward… Gémit Bella. Dis-moi…

- Mais on s’enfout Bella… Ce n’est pas Yorkie qui m’a appris que ta peau sent terriblement bon… ni que tu parles en dormant ou que tu es incroyablement belle quand tu jouis… Il ne sait pas à quel point tu es une femme formidable, ni à quel point je t’aime…

- Tu triches ! Souffla-t-elle.

Je relevai la tête et vrilla mon regard dans le sien.

- Je suis accro à toi Bella… Si je n’ai pas ma dose tout de suite… je…

Je n’eu pas l’occasion de terminer ma phrase, Bella venait d’écraser ses lèvres sur les miennes quémandant l’autorisation d’approfondir le baiser, ce que j’acceptai sans hésiter. J’attrapai fermement ses fesses et la souleva pour la poser sur le plan de travail. Je rompis ensuite le baiser afin de lui retirer son débardeur en faisant suivre son soutien gorge. Mes yeux se posèrent ensuite sur le saladier remplit de pâte à muffins. Je me mis à sourire et Bella me lança un regard suspicieux. Je passai un doigt dans la pâte et le porta à la bouche de mon amante. Sans plus attendre, elle le suça goulument tout en ne me quittant pas des yeux. Elle était vraiment trop excitante. Je mis ensuite un peu de la substance pâteuse sur le bout de mes doigts et l’étala sur les tétons durcis de Bella.

- Edward ! Râla-t-elle.

Elle se tut bien vite lorsque je me mis à lécher ses pointes poisseuses. Son souffle était erratique et elle bougeait ses hanches de façon à frictionner son intimité à mon sexe en érection.

- Hum… Edward… Gémissait-t-elle.

Puis soudain, elle me repoussa, descendit du plan de travail et s’accroupit devant moi pour faire glisser mon jean et mon boxer dont je me débarrassai ensuite d’un coup de pied. Elle avait profité de ce lapse de temps pour étaler de la pâte sur mon sexe. Lorsqu’elle passa sa langue sur toute ma longueur, je laissai échapper un grognement et ma tête se pencha vers l’arrière instinctivement. Elle lécha mon membre jusqu’à ce qu’il soit entièrement propre puis me prit entièrement dans sa bouche imprimant des mouvements de vas-et viens. Ne résistant plus à l’envie d’être en elle, je la relevai, lui retira ses derniers vêtements et la posa une seconde fois sur le plan de travail. Je passai un doigt le long de sa fente intime. Elle était complètement mouillée… complètement prête à me recevoir. Je plaçai alors mon sexe à l’entrée de son vagin et dans un violent coup de rein, je m’immisçai en elle laissant échapper un cri de plaisir. Je bougeai en elle adoptant un rythme rapide, comme je savais qu’elle aimait.

- Oh oui… Ed-ward… Putain… Plus fort! Me supplia-t-elle.

Comme il était impossible pour moi de lui résister, je me retirai d’elle pour la pénétrer avec plus de force… encore… et encore.

Quelques pénétrations plus tard, je sentis ses parois se resserrer autour de mon membre et un violent orgasme la frappa alors qu’elle s’accrochait fermement à mes épaules.

- Putain Bella… Réussi-je à dire avant d’atteindre les sommets de la jouissance moi aussi.

Nous étions haletants et couverts de sueur mais nous étions en osmose baignant dans une atmosphère de plaisir.

- Cette fois-ci, je crois que tu ne refuseras pas une douche avec moi ! Lui fis-je remarquer en rigolant.


Hello !

Un petit chapitre lemon pour marquer une pause Jane et James… en plus comme je suis d’humeur lemoniaque en ce moment… ben voilà…

J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop d’avoir oublié l’action pour ce chapitre hein ! Je dis ça parce qu’on m’avait reproché la scène du piano après la fête chez les Volturis !

Bon week-end à tout le monde et merci mille fois pour votre soutien et votre fidélité !

Bises,

Julia



10/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres