Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 26 : Les derniers instants

~¢нαριтяє 26 : ℓєs ∂єяηιєяs ιηsтαηтs~

Song : There you’ll be – Faith Hill

POV Bella

Je ne savais pas ce qu’il allait advenir de nous d’ici quelques heures. Nous n’avions toujours pas de nouvelles d’Eric. Rien. Même si Edward gardait un infime espoir… je me préparais à l’éventualité que le pire arrive. Moi appartenant à nouveau à James et Edward redevenant l’amant de Jane.

Nous étions samedi, environ 5 heures du matin et je n’avais quasiment pas fermé l’œil depuis que nous nous étions mis sous les draps la veille. J’avais passé la nuit à regarder le visage endormi d’Edward. Il était si mignon, si paisible… J’aurai voulu arrêter le temps et ne jamais quitter ce lit… juste être avec l’amour de ma vie à jamais, celui qui serait toujours là dans mon coeur. Mais je devais me rendre à l’évidence, chaque minute qui passait nous rapprochait dangereusement de la réalité.

Durant trois jours, Edward et moi avions profité l’un de l’autre plus que jamais… passant la plus grande partie de notre temps à faire l’amour. C’était comme une sorte de délivrance pour nous. Perdue dans mes pensées, je n’avais pas tout de suite remarqué qu’Edward avait ouvert les yeux et qu’il me regardait. Il avança sa main vers mon visage et caressa doucement ma joue.

- Bella mon amour… Tout n’est pas encore perdu…

Une larme perla le long de ma joue.

- Bella… Viens là. Dit-il en me rapprochant de lui.

J’enfouissais alors mon visage dans son cou et respira son parfum enivrant. Cela avait le don de m’apaiser. Je me mis ensuite à embrasser frénétiquement son cou remontant vers sa mâchoire pour finalement rejoindre ses lèvres. Edward traça alors le contour des miennes avec sa langue quémandant l’entrée de ma bouche. J’entrouvris aussitôt mes lèvres permettant à sa langue de rejoindre la mienne. Elles se caressèrent mutuellement avec un mélange de douceur et d’ardeur. Edward vint ensuite se loger entre mes cuisses sans rompre notre baiser et lentement, il me pénétra. Nous bougions doucement nos corps qui venaient de fusionner pour que nous ne fassions qu’un. Je me laissai aller dans les profondeurs du plaisir me délectant de la présence d’Edward en moi et du son de nos gémissements. Ce dernier avait plongé ce regard dans le mien et comme à chaque fois, je me noyai dans l’océan d’amour que reflétaient ses yeux.

- Je t’aime Bella… Susurra-t-il à mon oreille. Je serai toujours là pour toi.

Il accéléra ensuite légèrement le rythme de ses coups de rein, toutes les cellules de mon corps étaient en effervescence puis une vague orgasmique s’empara de tout mon corps emportant Edward en même temps. Il déposa un baiser sur mon front, puis sur mon nez et ma bouche avant de se retirer de moi.


POV Edward

Après avoir pris une douche, nous nous étions remis au lit. Il était décidément trop tôt pour déjà se lever. A peine eut-elle posé la tête sur l’oreiller, que Bella s’endormie. J’admirai son visage d’ange pendant un long moment. Elle était tellement belle et par moment je ne pouvais m’empêcher de me dire que je ne la méritais pas. J’avais l’impression de la trahir car je lui faisais croire que tout allait bien se passer mais mes pensées étaient toute autres. J’étais vraiment inquiet. Généralement, Eric ne prenait pas plus de 48 heures pour me donner des informations. Et là… rien… pas de nouvelles… J’évitais de montrer mon inquiétude devant Bella. Elle avait trop besoin de moi pour la rassurer. La vérité c’est que j’étais terrifié à l’idée qu’Eric ne trouve rien. Je n’avais pas d’autre solution à ça. Je ne voyais pas comment nous sortir de cette merde autrement. Nous étions coincés. Si ça ne concernait que Bella et moi, je pense que nous serions partis loin mais là, James avait quand même fait comprendre qu’il serait prêt à faire du mal aux parents de Bella.

Finalement, je n’arrivai plus à trouver le sommeil. J’étais resté immobile dans le lit, les yeux rivés sur ma douce, à cogiter en attendant qu’elle se réveille.

~*~

Bella resta silencieuse toute la matinée. Assise sur le canapé, les genoux repliés sur sa poitrine, elle fixait sans bouger l’horloge sur le mur de la cuisine. Je ne savais même plus quoi le dire. Mon plan était entrain de lamentablement foiré. J’avais beau me creuser les méninges, aucune solution miracle ne me percuta. Je ne pouvais pas me résoudre à accepter ça. Il était hors de question que Bella redevienne stripteaseuse.

Je décidai d’appeler les autres afin de leur exposer la problématique. A plusieurs, peut-être qu’une bonne idée en re-sortirait.

Vers midi, Alice, Rosalie, Jasper et Emmett débarquèrent au studio. Cela faisait plusieurs jours que nous ne leur avions pas donnés de nouvelles et ils s’étaient beaucoup inquiétés. Après leur avoir raconté les derniers événements, ils l’étaient encore plus.

- Il faut prévenir la police ! Insista Alice.

- Pour faire face à des représailles ensuite ? Non ce n’est pas assez radical ! Lui expliquai-je.

- J’aimerai pouvoir vous aider… mais je ne vois pas comment vous sortir de cette impasse. Dit Jasper.

- Peut-être que tout n’est pas perdu. Dit Emmett optimiste. Yorkie est bon. C’est obligé qu’il ait trouvé quelque chose.

- Oui enfin… d’habitude il ne fouille pas dans la vie de personnes comme James et Jane. Fit remarquer Rosalie.

Je jetai un œil sur Bella. Elle n’avait toujours pas bougé. Elle était complètement absente, comme si elle était ailleurs. Son regard était toujours rivé sur les aiguilles de la montre. Plus ces foutues aiguilles avancées, plus je me sentais impuissant.

- Peut-être que tu devrais en informer Papa. Proposa Alice. S’il parle avec Aro…

- Hors de question ! La coupai-je. Comment crois-tu qu’il réagirait s’il savait que j’ai sauté sa femme ?

- Quelle idée d’avoir fait ça aussi Edward ! Si seulement tu avais moins pensé avec ta queue ! S’énerva ma sœur. Tout ça ne serait pas arrivé !

- Bien sûr que si ! Dit soudainement Bella. Avant même que l’histoire avec Jane ne ressorte nous avions déjà James sur le dos !

Elle se leva subitement et s’avança jusqu’à la cuisine. Elle regarda à nouveau la montre puis la décrocha et la jeta sur le sol.


POV Bella

A quoi bon parler dans le vent ? A quoi bon se faire des reproches ? La boucle était bouclée, il n’y avait plus rien à faire. Il fallait se faire une raison. Nous n’avions pas d’autre choix que de nous plier à la volonté de Jane et James.

J’avais réussi à retenir mes larmes toute la matinée mais c’en était trop pour moi. Après avoir jeté la montre au sol, je laissai échapper mes sanglots, je sentais mes jambes flanchées. J’allais m’écrouler sur le sol mais Edward m’attrapa juste à temps et me serra contre lui. D’habitude, le sentir aussi proche m’aidait à m’apaiser mais cette fois-ci, cela n’eu aucun effet bénéfique sur moi. Il était trop tard.

- Je vais lui casser la gueule moi à ce James ! S’exclama Emmett en rage.

- Calme-toi ! Ca ne servirait à rien et puis c’est trop dangereux ! Déclara Rosalie.

- Rose a raison ! Ce n’est pas la peine de mettre une personne supplémentaire dans la merde. Rajouta Jasper.

- Pourquoi tu n’appelles pas Eric ? Demande Alice à Edward.

- S’il ne m’a pas appelé, c’est qu’il n’a rien.

Edward resserra son emprise sur moi quand il sentit tout mon corps trembler. Si seulement James n’avait pas mêlé mes parents à cette histoire tout serait plus simple. Mon Dieu, je ne pouvais pas imaginer que quelqu’un leur fasse du mal.

- Ma Bella… Je suis tellement désolé pour tout ça… Tellement, tellement désolé. Me dit Edward désemparé.

Lui qui avait essayé de faire bonne figure durant ces derniers jours, n’était plus aussi optimiste.


POV Edward

Je m’en voulais terriblement. Je n’étais même plus capable de rassurer Bella. Le temps filait à toute allure. Il ne restait plus que 3 heures avant d’être contraint de se jeter dans la gueule du loup.

Nous étions tous silencieux, chacun réfléchissant, essayant de trouver une solution. Mais à l’heure actuelle, il fallait bien admettre que c’était mort. Rien qu’à la pensée de revoir Jane et de devoir me plier à ses quatre volontés, ça me rendait fou.

Alice n’avait pas tord. J’avais vraiment été stupide de m’envoyer en l’air avec la femme d’Aro Volturi. Je crois que c’était sans conteste la chose la plus conne que j’avais faite de toute mon existence. Le pire c’est que j’avais toujours su qu’Aro était un type dangereux et inconscient comme j’étais, guidé par mes pulsions sexuelles, j’avais cédé au plaisir de la chair avec Jane.

J’avais beau ressasser le passé, ça ne changerait plus rien. Nous étions bel et bien dans la merde. Mais putain, je ne pouvais pas laisser Bella retourner chez James. Si au moins j’avais pu y aller avec elle… mais là ces enfoirés s’étaient débrouillés pour qu’on soit séparé.

Soudain, le silence fut brisé par la sonnerie de mon téléphone. Je m’empressai de le sortir de ma poche et lorsque je vis le nom d’Eric s’afficher sur l’écran, une lueur d’espoir se raviva en moi.



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres