Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 28 : Direction Forks

~¢нαριтяє 28 : ∂ιяє¢тιση ƒσякs~

Song : Right Here – Brandy

POV Bella

Je regardai le paysage défiler sous mes yeux. Je retrouvai peu à peu mes marques. L’environnement où j’avais grandi.

J’étais toujours heureuse de revenir à Forks. Mais cette fois était différente des autres. Je devais affronter mes parents… Redevenir leur fille. Connaissant mon père, je savais que cela ne serait pas une tâche facile. Il pouvait être tellement borné par moment faisant parfois souffrir ses proches… comme c’était le cas pour moi.

Une larme perla le long de ma joue. Presque aussitôt Edward serra ma main dans la sienne.

- Ca va aller bébé ! Je suis avec toi.

- J’ai tellement peur qu’ils me rejettent encore.

- Ne sois pas défaitiste… Nous avons réussi à faire face à James et Jane… Je ne pense pas que tes parents soient pires qu’eux !

Edward ralentit lorsqu’il passa à côté du panneau « Forks ». Nous y étions.

- Tourne à gauche puis prends la première à droite ! Dis-je machinalement.

Après quelques mètres, la modeste demeure de mes parents apparut. La voiture de patrouille de mon père était garée devant.

- C’est là ! Informai-je Edward. Tu peux te garer devant la maison.

Il arrêta la Volvo devant la palissade blanche, coupa le contact et retira sa ceinture alors que je ne bougeai pas. J’appréhendai le moment qui allait suivre mon entrée dans la maison.

- Allez Bella. Il faut y aller. Ça se passera bien. Je suis là, je serai toujours là pour toi. Je ferai n’importe quoi pour toi. Dit Edward avant de sortir de la voiture.

J’expirai, j’inspirai, j’expirai, j’inspirai puis je me décidai enfin à sortir de la Volvo.

Edward me tendit sa main, et je me dépêchai d’entrelacer mes doigts aux siens. L’un à côté de l’autre nous avancions vers la porte d’entrée. Sa présence me rassurait. Je me sentais plus courageuse, plus forte. J’introduisais ensuite la clé dans la serrure. J’étais tremblante.

J’entrai la première dans la maison, Edward derrière moi.

- Charlie c’est toi ? Dit la voix de ma mère en provenance du salon.

Les bruits de pas sur le vieux parquet m’indiquèrent qu’elle se dirigeait vers l’entrée. Je restai figée, mes doigts toujours entrelacés à ceux d’Edward, alors que ma mère s’arrêta devant nous, une main posée sur la bouche et les yeux humides.

C’était un moment particulièrement fort. Elle et moi nous observions en silence, apparemment aussi émue l’une que l’autre. Puis soudain, ma mère s’avança vers moi et me prit dans ses bras.

- Bella chérie… J’étais si inquiète, si inquiète… ne pas avoir de nouvelles de toi… et ton père, mon Dieu. Je suis si heureuse de te voir.

- Moi aussi Maman. Je suis tellement désolée.

- Pourquoi as-tu fait ça Bella ? Nous t’aurions envoyé de l’argent si tu en manquais.

- Je ne voulais pas… vous en aviez aussi besoin !

- Ne dis pas de bêtises. Tu es la chose la plus importante pour nous.

Là-dessus, ses yeux se posèrent sur Edward.


POV Edward

La mère de Bella me regarda en souriant.

- Je suppose que ce jeune homme est Edward.

Je m’avançai alors vers elle et lui tendis la main.

- Je suis ravie de faire votre connaissance Madame Swan.

- Pas de Madame Swan. Juste Renée.

Elle attrapa ma main et me la serra avec force.

- Merci d’avoir retrouvé ma fille.

Bella leva les yeux vers moi, me lançant un regard interrogateur. Je ne lui avais jamais dit que j’avais appelé sa mère lorsqu’elle avait disparu.

- Ton père n’est pas là tu sais… Dis alors Renée à Bella avant que je puisse donner une explication à cette dernière.

- Ah.

- Il est parti pêcher avec Billy. Il ne rentrera pas avant demain matin.

- Dans ce cas, nous reviendrons demain. Y a-t-il un hôtel où nous pouvons passer la nuit ? Demandai-je alors.

- Il est hors de question que dormiez à l’hôtel ! S’exclama Renée. La chambre de Bella est libre !

- Je ne sais pas si Papa aimerait ça maman ! Intervint Bella. Nous n’avons pas encore parlé et je…

- Bella ! La coupa-t-elle. Pour une fois, laisse-moi prendre une décision sans devoir en référer d’abord à ton père !

~*~

Je pénétrai dans la petite chambre après Bella. Les murs étaient bleus clair, les rideaux de dentelle étaient jaunies et l’ordinateur qui trônait sur le bureau devait sûrement être plus vieux que moi. Je me rendais compte, une fois de plus, qu’elle n’avait pas eu ma chance.

- Alors voilà l’endroit qui a bercé tes nuits de petite fille ! Fis-je en m’installant dans le vieux rocking-chair plaçait dans un coin.

Bella vint alors s’installer sur mes genoux, et passa un bras derrière ma nuque.

- Eh bien oui… c’est l’endroit où j’ai perdu ma virginité aussi.

- Ah oui… Dis-je légèrement irrité.

Je n’aimais pas imaginer Bella avec un autre que moi. J’étais un peu jaloux. C’était un peu ridicule surtout en sachant le nombre de filles que j’avais connu avant elle.

- Et j’aimerai bien tester une nouvelle première fois ici… Dit-elle d’une voix suave tout en déposant des baisers dans mon cou.

- Ah oui ?

- Hum hum… notre première fois dans ma chambre d’enfance.

Je déglutis difficilement, et je sentais mon sexe se durcir dans mon jeans. La proposition était plus qu’alléchante.

- Oui… mais nan ! On ne peut pas faire ça… Ta mère dort à côté. Lui dis-je en la repoussant gentiment.


POV Bella

Je l’observai plus que surprise. Je n’arrivai pas à croire qu’Edward Cullen était entrain de refuser une partie de jambe en l’air.

- Tu plaisantes là ?! Lui demandai-je à moitié exaspérée.

- Je suis sérieux Bella.

Je m’installai alors sur le bord du lit et croisa les bras sur ma poitrine comme le ferai une gamine.

- Mais tu m’as encore dit aujourd’hui que tu ferais n’importe quoi pour moi !

Il se mit alors à rire.

- Allez quoi Edward ! J’ai besoin de me changer les idées. N’oublies pas que je vais devoir affronter mon père demain.

- Tu n'es pas censée être stressée par rapport à ça? J’ai l’impression que tu es plus sereine qu’en arrivant ! Me fit-il remarquer.

- Oui… ça… ça m’a fait du bien de parler avec ma mère… et je… avec toi à mes côtés… c’est… ça me fait du bien.

Je me levai alors du lit, et m’approcha de lui. Je jouais avec la chaine qu’il avait autour du cou, puis levai les yeux vers lui tout en mordillant ma lèvre inférieure.

- Tu es irrécupérable Isabella Marie Swan. Dit-il avant de s’emparer de mes lèvres.

Alors que nos langues se livraient bataille de manière sensuelle, Edward me poussait vers le lit où nous nous écroulions tous les deux ensuite.

Il commença alors par tracer un sillon de baisers dans mon cou, puis il descendit vers ma clavicule se contentant de la frôler du bout des lèvres. Ses doigts, pendant ce temps, ouvrirent un à un les boutons de mon chemisier puis en séparèrent les pans. La bouche d’Edward explora alors le creux de mes seins puis mon ventre, et sa langue s’attarda ensuite à titiller mon nombril.

Je soupirai de plaisir tout en fourrageant la tignasse d’Edward.

- Je t’aime Edward Cullen. Murmurai-je.

La langue de mon amant s’arrêta de jouer avec mon nombril, et il remonta vers moi vrillant son regard au mien.

- Et je t’aime aussi Isabella Swan. Plus que tout.

Il approcha son visage du mien, et sa langue vint tracer le contour de mes lèvres. Bien vite, elle vint rejoindre la mienne. Edward mit beaucoup de passion dans ce baiser alors que j’en savourais le goût.


POV Edward

Sans quitter ses lèvres, je lui retirai sa chemise et la jeta dans un coin de la chambre. Je fis ensuite glisser mes mains le long de ses bras nus alors que mes lèvres migrèrent vers son cou. J’inhalai le parfum de freesia qui se dégageait d’elle. Elle me rendait totalement fou.

Devenant de plus en plus impatient, je m’empressai de la déshabiller prenant tout de même le temps d’admirer son corps de déesse. A chaque fois, j’avais l’impression de le redécouvrir. Elle me semblait toujours plus belle et désirable.

Je me levai ensuite, et commença à déboutonner ma chemise sans la quitter des yeux. Ses mains qui étaient restés d’abord le long de son corps vinrent se poser sur ses seins. Elle se les caressa pendant quelques minutes tout en me regardant, puis doucement, sa main droite glissa jusqu’à son centre. Elle se mit à se caresser tout en gémissant et en se cambrant.

- Putain ! Laissai-je échapper.

J’avais l’impression que mon érection avait doublée de volume. Perdant toute la patience qu’il me restait, je tirai sur mon pantalon et mon boxer, ne manquant pas de me rétamer.

Bella éclata de rire. Elle était tellement belle quand elle riait. Je me dépêchai de retirer entièrement mes vêtements et m’avança vers elle.

- Toi, tu ne perds rien pour attendre.

Sans plus attendre, je pris place entre ses cuisses, et la pénétra d’un violent coup de rein. Ses rires se transformèrent alors en gémissements de plaisir.

C’était si bon.

Je sortais et entrais en elle à plusieurs reprises, m’y enfonçant toujours un peu plus. Bella mordait son poing pour retenir ses cris de plaisir.

Ses jambes vinrent encercler ma taille, et je laissai échapper un grognement. Je la sentais encore mieux de cette manière. Si serrée, si étroite…

Alors que ses parois se resserrèrent autour de mon sexe, elle mordit plus fort dans son poing et fut prise de violents spasmes. Je l’admirai à son paroxysme avant d’être happé par un orgasme puissant m’obligeant à mordre l’épaule de Bella pour m’empêcher de ne pas crier.

Quelques minutes plus tard, nous fûmes tous les deux emportés par Morphée… et demain serait un autre jour…


Bonsoir bonsoir!

Petit lemon avant d’affronter Charlie… Bella voulait se donner du courage ! ;-)

Bonne nuit et merci pour votre fidélité, que vous laissiez ou non des reviews !

Bises,

Ju’



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres