Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 29 : Bad idea, bad result

~Chapitre 29 : bad idea, bad result~

Song : Overprotected – Britney Spears

POV Bella

Mon bas ventre était en feu, et une agréable sensation de plaisir m’envahie.

Je laissai échapper un gémissement.

Le rêve que j’étais en train de faire était des plus plaisants, Edward se trouvait entre mes jambes. Sa langue caressait ma fente intime et mon clitoris, et ça semblait tellement réel. Je commençai à onduler des hanches, et la langue d’Edward arrêta ses cajoleries. Je grognai de frustrations.

- Bonjour mon bébé ! Me lança-t-il d’une voix suave.

Le laps de temps qu’il me fallut pour ouvrir les yeux suffit à la langue d’Edward pour recommencer à me laper et à me sucer. Je ne rêvais pas. Mon petit ami était bien entrain de m’offrir un divin cunnilingus matinal.

- Oh Mon Dieu Edward. Geignis-je. Mais qu’est-ce que tu fais ?

- Je te donne du courage. Dit-il entre deux coups de langue.

Machinalement, je me cambrais et bougeai mes hanches me laissant consumer par le traitement merveilleux qu’était en train de me prodiguer Edward. Je n’allais pas tarder à venir. Une déferlante de plaisir s’apprêtait à me submerger lorsque la porte de ma chambre s’ouvrit à la volée.

- Oh mon Dieu ! M’écriai-je en croisant le regard furieux de mon père.

- Hum… Bella… C’est la première fois que tu cries tellement fort, tes parents pourraient nous attendre. Dit-il avant de déposer des baisers à l’intérieur de mes cuisses.

Je restai figée. J’aurai préféré courir nue dans les rues de Forks plutôt que de me faire surprendre par mon père alors que mon petit ami me goûtait.

Voyant que je n’avais plus l’air dans le coup, Edward releva la tête et me lança un regard interrogateur, puis suivant pour regard, il tourna la tête et s’aperçu enfin que nous n’étions pas seuls.

- Oh merde ! Fit-il simplement.

Mon père avait les poings serrés, son visage était rouge, il bouillonnait de l’intérieur.

- Comment oses-tu venir faire la pute à la maison !? Explosa-t-il.

- Papa, je…

- Sortez de chez moi ! Tout de suite ! Nous ordonna-t-il avant de sortir de ma chambre.

Je laissai ma tête retomber sur l’oreiller. Je ne savais même pas si je devais rire ou pleurer. L’entrée en matière dans la mission « Pardon Charlie » avait été un échec cuisant.

Edward s’était assis au bord du lit et se pinçait l’arête du nez.

- Je suis désolé… C’est de ma faute. S’excusa-t-il. Je n’aurai jamais du faire ça…

- Ne t’excuse pas Edward. Tu ne pouvais pas savoir que mon père allait débarquer.

Et c’est vrai, il ne pouvait pas savoir. Jamais mon père ne s’était permis d’entrer dans ma chambre sans autorisation préalable.


POV Edward

Je me sentais fautif. Grace à ma super idée de « réveil buccale », je n’avais fait qu’empirer les choses.

Bella était restée silencieuse en s’habillant, perdue dans ses pensées. Je ne savais pas quoi lui dire. Son père n’y était pas allé avec le dos de la cuillère. Le mot « pute » était tout de même sorti de sa bouche. Il avait traité sa propre fille de pute. En repensant à ça, une furieuse envie de lui casser la gueule me prit, et sans plus réfléchir plus longtemps, je quittai précipitamment la chambre de Bella.

Je dévalai les escaliers à la hâte, et j’aperçu presque aussitôt le père de Bella à l’extérieur de la maison Il s’apprêtait à monter dans sa voiture de patrouille.

- Attendez Chef Swan ! L’interpelai-je.

Il leva les yeux vers moi, et me fusilla du regard. Instinctivement, je posai mes yeux sur ses mains pour m’assurer qu’il ne s’apprêtait pas à dégainer son arme.

- Qu’est-ce que tu veux ? Aboya-t-il.

- Juste vous parler de votre fille.

- Je n’ai pas de fille ! Je ne suis pas le père d’une prostituée !

- Mais c’est pas possible vous êtes vraiment un connard !

- C’est moi que tu traite de connard espèce de vaurien ?!

- Absolument !

En une fraction de seconde, je me retrouvai les menottes aux poignets.

- Outrage à agent ça te parle ?

Là-dessus, il poussa à l’arrière de la voiture, alors que Bella et sa mère sortaient de la maison.

- Charlie Swan ! S’exclama Renée. Je peux savoir ce que tu es entrain de faire ?

- Mon boulot ! Dit-il simplement avant de prendre place au volant.

Il démarra, fit une marche arrière et prit le chemin que je supposais être celui du poste de police. Bella et Renée n’avaient pas bougé et semblaient complètement « sur le cul ».

- Tu vas regretter d’être venu au monde mon p ‘tit gars !

- Alors je le ferai en défendant Bella ! Crachai-je.

- Ne prononce pas le prénom de ma fille !

- Parce que vous avez à nouveau une fille maintenant ?!


POV Bella

Je n’avais pas réagi. Mon père avait embarqué Edward et je n’avais pas bougé.

- Quel idiot ! S’énerva ma mère.

Elle m’attrapa par le poignet et dévala les marches du perron en me tirant.

- Maman ! Mais qu’est-ce que tu fais ?

- Nous allons libérer Edward ! Fit-elle déterminée.

~*~

- Parles-moi d’Edward. Me demanda ma mère pour me distraire alors que nous étions en chemin vers le poste de police.

- Qu’est-ce que tu veux savoir ?

- Eh bien… Je ne sais pas… Comment vous êtes vous rencontrez ?

- Euh… Je ne crois pas que tu aimerais savoir.

- Oh.

- Edward et moi… ça n’a pas été simple maman. Il a beaucoup changé… pour moi, et aujourd’hui… je ne pourrai pas m’en passer. Je suis irrévocablement, follement, éperdument amoureuse de lui.

- Est-ce que… est-ce qu’il a quelque chose à voir avec le fait que tu sois devenue stripteaseuse Bella ? Finit-elle à me demander.

- Absolument pas ! C’est moi et moi seule qui ais fait ce choix.

- Je n’arrive pas à comprendre Bella. Pourquoi ? Pourquoi n’as-tu pas trouvé quelque chose…

- Maman… je… c’était bien payé… et je… ensuite c’est devenu compliqué. S’il te plait maman, ne m’en demande pas plus. C’est derrière moi. Je ne veux plus y penser. Je veux juste arranger les choses avec papa.

- Ça a été un véritable choc pour lui tu sais. Voir ces photos de sa petite fille. Il n’a pas compris.

- Mais je ne suis plus une petite fille maman. Il m’a toujours surprotégé. Je voulais me débrouiller seule. Je ne voulais pas dépendre de vous. Je sais que je vous ai déçu… Ma bourse n’était pas suffisante… et je voulais mettre toutes les chances de mon côté. Je veux réussir maman. Je ne voulais pas devoir être obligé de m’arrêter par manque d’argent.

- Oh ma Bella…

Elle serra ma main dans la sienne alors que nous arrivions au poste de police. Ma mère se gara à côté de la voiture de mon père, et je m’empressai de sortir de l’habitacle.

Cette fois-ci, la confrontation avec mon père aurait lieu. Je voulais mettre les choses au clair même si, au final, sa façon de penser ne changerait pas. J’avais besoin de vider mon sac et accessoirement, libérer Edward.


POV Edward

Coincé entre un indien ivrogne et un travesti, je m’étais lancé dans un combat visuel avec Charlie. Durant le trajet en voiture, j’avais cru avoir appuyé sur une corde sensible, il avait faillit craquer mais avait revêtu sa carapace bien vite. Pourtant, j’étais sûre d’une chose : l’amour qu’il portait à sa vie était incommensurable. J’avais l’impression qu’il se sentait fautif de ne pas avoir protégé sa fill, ne pas avoir été là pour elle. J’avais presque un peu de peine pour lui mais cela n’excusait en rien la façon dont il avait traité Bella. Il restait persuadé que c’était ma faute si elle s’était lancée dans les stripteases à cause de moi. Je n’avais pas réussi à lui faire entendre raison, et il m’avait finalement foutu derrière les barreaux.

Bella et Renée étaient soudainement entraient dans la pièce. Ma chérie s’était précipitée vers moi alors que sa mère s’était avancée vers Charlie pour le gifler.

- Mais Renée ! Qu’est-ce qui te prend ? Dit-il ahuri.

- Tu n’es qu’une tête de mule. Arrête d’agir sans réfléchir. Libères Edward sur le champ et écoute un peu ta fille !!!!!

Nous avions tous les yeux rivés sur lui attendant qu’il réagisse.

L’indien se leva brusquement, et s’avança vers l’avant de la cellule en titubant.

- Allez quoi Charlie ! Ecoute donc ta femme !

- De quoi j’me mêle Nuage Dansant ! S’énerva Charlie.

- J’m’appelle pas…

- La ferme ! Le coupa-t-il.

Il s’avança vers la porte de la cellule, et libéra Edward.

- Merci chef Swan.

- Allez-vous en… Tous les deux. Dit-il en regardant Bella avant de sortir.



10/02/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres