Simplement Ju\'

La stripteaseuse - Chapitre 30 : M'en veux pas papa

~¢нαριтяє 30 : м'єη νєυχ ραs ραρα~

Song : Un père – Chimène Badi

2 semaines plus tard

POV Bella

3 heures du matin. Je n’arrivai pas à dormir… comme toutes les nuits depuis deux semaines. Alors qu’Edward dormait paisiblement, je venais de mettre le point final sur un devoir de droit que nous devions rendre dans 3 semaines. Je passai toutes mes nuits à réviser ou à m’avancer dans le travail que nous demandaient les professeurs.

Durant la journée, il était facile pour moi d’omettre que je n’avais plus de père. J’oubliai cette souffrance à travers Edward, mes amis et mes cours. Mais une fois la nuit tombée, une fois que tout le monde dormait, ma souffrance elle se réveillait. Un éternel recommencement, jour après jour, depuis que nous avions quitté Forks.

Flashback

- Allez-vous en… Tous les deux. Avait-il dit avant de sortir.

L’expression de ses yeux était déchirante.

Ma mère s’était alors rapprochée de moi et avait pris ses mains dans les siennes.

- Partez Bella. Il a besoin de temps pour digérer… Laisse-lui le temps. Il t’aime n’en doute pas. Je lui parlerai… mais c’est mieux que vous partiez…

Fin du flashback

Finalement, j’enregistrai mon devoir et éteignais mon ordinateur. Je me glissai sous les draps et me colla contre le corps chaud d’Edward. Ce dernier bougea dans son sommeil et entour ma taille avec son bras me pressant encore plus contre lui. Il soupira d’aise et s’immobilisa à nouveau. Seul le bruit de sa respiration me berçait.

~*~

Un papillon venait de se poser sur ma joue. Cette caresse légère me fit sourire. J’étais bien.

- Réveilles-toi Bella au bois dormant. Me murmura la voix d’Edward.

J’ouvrais doucement les yeux, guidais par le doux ténor de mon amoureux. Je fus tout de suite happée par son regard vert émeraude. Allongé sur le flan, il caressait délicatement ma joue tout en me regardant.

- Bonjour ! Dit-il avant de déposer un baiser à la commissure de mes lèvres.

- Bonjour ! Fis-je à mon tour.

- Tu as cours dans 35 minutes.

- Merde ! Je suis à la bourre ! Pourquoi tu ne m’as pas réveillé plus tôt ?! Le grondai-je tout en enfilant un jeans.

- Relax Bella. Je vais t’y conduire… Ça prend 5 minutes en voiture ! C’est pas bien grave si tu arrives en retard à ce cours de dessin !

- Oh la ferme !

- Le manque de sommeil te rends susceptible ma chérie.

- Je ne manque pas de sommeil !

- Bella…

- Edward…

- T’es vraiment pas possible !

Je fis un passage express dans la salle de bain avant de rejoindre Edward qui m’attendait dans la Volvo.


POV Edward

Elle était anéantie depuis notre retour de Forks. Elle ne me le montrait pas directement mais je le savais. Elle ne dormait plus la nuit, et les rares fois où elle y parvenait, son sommeil était agité.

Depuis ma rencontre avec Bella, les fois où elle était parfaitement sereine se comptaient sur les doigts d’une seule main. Toutes ces merdes la faisaient souffrir, et ça me faisait mal de la voir comme ça. Je voulais qu’elle soit heureuse et épanouie. J’en avais assez qu’elle collectionne merde après merde. Malheureusement, j’étais complètement impuissant au sujet de son père et ne pouvais en rien influencer son envie de voir et pardonner sa fille.

J’avais réussi à arranger les choses avec Angela, Ben et Jacob. Cela avait remis un peu de baume au cœur à Bella mais cela ne dura qu’un temps. Je savais qu’elle ne serait jamais pleinement heureuse aussi longtemps que les choses avec son père ne s’arrangeaient pas.

Je la regardai en souriant lorsqu’elle monta dans la voiture.

- En avant chauffeur ! Fit-elle avant d’allumer la radio.

Je pris la direction du campus. L’odeur de freesia émanant de Bella avait déjà envahie l’habitacle, et ça me faisait toujours un peu tourner la tête. Je laissai mes pensées vagabonder vers le souvenir de moments intimes avec ma belle.

Soudain, elle augmenta le son de la radio m’extirpant de mes pensées.

« Trois corps calcinés ont été retrouvés suite à l’incendie accidentel de la demeure de Caïus Volturi. Les premiers résultats des autopsies démontrent qu’il s’agissait des corps de ce dernier, de sa belle-sœur : Jane Volturi et du frère de cette dernière : James Gigandet ».

- Oh Mon Dieu ! Tu crois vraiment à la thèse de l’accident ? Me demanda Bella.

- Pas le moins du monde…

- Je me sens un peu fautive… Dit-elle doucement.

- Bella, mon cœur… Tu n’y es pour rien ! C’est moi qui ai fait en sorte qu’Aro reçoive les photos… Je l’ai fait en connaissance de cause. Le plus important pour nous c’est que nous n’entendrons plus jamais parler de Jane et James.

- Je ne pensais pas qu’ils allaient mourir. Personne ne mérite de mourir.

Je déposai Bella au campus. Elle sortit en vitesse de la voiture. Elle était en retard.

Je ne savais pas pour quelle raison, mais j’avais l’impression que cette journée aurait quelque chose de spécial.


POV Bella

Je n’avais pas vu la journée passer. Je me donnais à fond dans mes cours et je buvais les paroles des profs.

Après le dernier cours, je me dirigeai vers l’arrêt de bus le plus proche pour rentrer au studio. Edward avait un entrainement de foot, je ne pouvais donc pas rentrer avec lui.

C’est là que je le vis. Je m’arrêtai instantanément de marcher sous le choc. Mes yeux s’accrochèrent aux siens. Chocolats… comme les miens. Il se gratta le sommet du crâne, comme il avait l’habitude de faire quand il était gêné, puis s’avança vers moi.

Je n’avais toujours pas bougé.

- Bonjour Bella.

Je restai muette. Je devais rêver et si je parlais, les gens allaient me prendre pour une folle à parler seule.

- Ecoute Bella… Je sais que tu m’en veux. Je voulais m’excuser. J’ai été un gros con. Je n’ai pas essayé de te comprendre. Mais Bella… tu es ma fille… et je t’aime.

C’était la première fois qu’il me disait qu’il m’aimait. Bien sûr, j’avais toujours su qu’il m’aimait mais mon père n’était pas le genre de personne qui exprimait facilement ses sentiments.

- Pardonne-moi s’il te plait ma Bella. Je suis tellement malheureux.

Là-dessus, je me jetai dans les bras de mon père et pleurai à chaudes larmes. Je sentis les bras de mon père se resserrer autour de ma taille, et de légères secousses traverser son corps. Il pleurait.

~*~

Mon père était venu avec moi jusqu’au studio. Nous avions pas mal de choses à nous dire. Je voulais qu’il comprenne ce qui m’avait poussé à accepter ce boulot de stripteaseuse. J’avais besoin qu’il sache tout ce que j’avais traversé, que je n’avais pas le choix. Je voulais qu’il sache à quel point Edward comptait pour moi et comment il m’avait aidé à m’en sortir.

Mais surtout, je voulais qu’il sache qu’il m’avait fait tellement souffrir mais que je lui pardonnai. Il était mon père, je l’aimais et je lui pardonnais… parce que j’avais trop besoin de sa présence dans ma vie.

Lui m’avait raconté comment ma mère lui avait rendu la vie difficile durant ces deux semaines. Elle avait tout fait pour qu’il comprenne qu’il s’était mal comporté, et qu’il n’avait pas essayé de comprendre.

Finalement, il lui avait fallut du temps mais il avait compris.


POV Edward

Je me dépêchai de rentrer au studio. Je n’aimais laisser Bella seule ces derniers temps. Je savais qu’elle broyait du noir si je n’étais pas là pour la distraire… mais surtout, j’avais tellement besoin d’être avec elle. Elle était mon oxygène, ma raison de vivre.

Je restai figé dans l’embrassure de la porte lorsque je vis le père de Bella installé sur le canapé. Remarquant ma présence, il se leva brusquement et s’avança vers moi.

- Bonsoir Edward. Dit-il en me tendant la main. Je suis content de te revoir.

Je fermai la porte derrière moi sans prendre la peine de serrer la main de ce dernier. Il avait pleuré Bella et m’avait mis derrière les barreaux. Je n’avais pas vraiment digéré ça. Et d’ailleurs, qu’est-ce qu’il fichait là ?

- Où est Bella ? Lui demandai-je sèchement.

- Euh… Elle est sous la douche.

J’allais déposer mes affaires sans rien dire. Je bouillonnai de l’intérieur.

- Ecoute Edward… je sais qu’on est parti sur des mauvaises bases tous les deux…

- C’est le cas de le dire ! Crachai-je. Vous avez fait souffrir Bella… je ne l’ai jamais vu aussi dévastée que ces deux dernières semaines ! Elle a traversait tellement de choses… et vous avez …

- Edward ! Calme-toi ! M’ordonna Bella qui venait sortir de la salle de bain.

- Edward… Je voulais te présenter mes excuses. Je me suis mal comporté… et aujourd’hui je sais à quel point tu compte pour ma fille et comment tu la rends heureuse…

Je regardai Bella quelques instants. Son visage était paisible, elle me souriait m’encourageant à accepter les excuses de son père.

Je voulais que Bella soit heureuse car elle méritait de l’être.

Je m’avançai alors vers son père et lui tendis ma main, il s’en saisit et la serra dans la sienne.

Cette poignée de main symbolisait le début d’une ère nouvelle. Le début du bonheur du Bella. Le commencement de notre nouvelle vie.


Comme vous vous en doutez, c’était le dernier chapitre. Plus d’inspiration pour cette fiction… et puis j’ai envie de commencer à écrire la suite de mon OS. Voilou…

Par contre, j’ai prévu un épilogue… histoire de finir… en chaleur ! ;-)

Parce que bon… je sais que pour les fins d’histoire… je suis bidon ! lol !

Bises,

Julia



10/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 228 autres membres